[Web Creator] [LMSOFT]

3ème – Correction de la préparation à l’examen de fin d’année


Les démonstratifs
  
Illae manus
N.
f.
pl.
cette main-là
Eiusdem amicae
G.
f.
sg
la même amie
Theatro ipsi
D.
n.
sg.
le théâtre même
Puellae illi
D.
f.
sg.
cette jeune fille-là
Eadem convivia
N. V. Acc.
n.
pl.
le même repas
Eis laudibus
D. Abl.
f.
pl.
ces louanges
Huius auris
G.
f.
sg.
cette oreille-ci
Idem verbum
N. V. Acc.
n.
sg.
le même mot
Eodem versu
Abl.
m.
sg.
le même vers
Re ipsa
Abl.
f.
sg.
la chose elle-même
  
  1. HORUM / Le plus connu de ceux-ci est Romulus parce qu’il fonda la ville de Rome.
  2. EIUS/ Tarquin l’Ancien fut tué par les fils de celui-ci.
  3. ILLI/ Un temple lui fut édifié par Tarquin le Superbe.
  4. EUNDEM – IPSE/ Le peuple prit les armes contre le même et accorda le pouvoir suprême aux consuls. Lui-même fuit avec son fils.
 
Les possessifs
  1. Des amis sont venus chez nous.
  2. Je n’étais pas avec toi.
  3. Je suis resté auprès de lui.
  4. Il m’a montré son frère.
  5. Ce jeu est facile pour toi.
  6. Moi, je ne t’ai pas vu.
  7. Ils travaillaient avec vous dans les champs.
  8. Elles emmenaient avec elles leurs vilaines amies.
  9. Moi, je ne suis pas ton esclave.
  10. Ils ne vous ont pas donné de récompenses.

Ire- fieri – sum – posse – ferre
  1. nous portions
  2. ils allaient
  3. je peux
  4. nous serons
  5. j’avais été
  6. il avait porté
  7. j’irai
  8. ils allèrent
  9. tu portes
  10. je porterai
La voix passive – les déponents
  1. elles ont été trouvées
  2. vous aviez été prises
  3. nous fûmes trouvés
  4. j’aurai été chassé
  5. j’ai été recherchée
  6. tu auras été recueillie
  7. elles avaient été dévastées
  8. comme il était frappé
  9. il était préparé
  10. je juge
  11. j’utilisai
  12. avouant
  13. tu auras défendu/ tu seras défendu/ tu es défendu
  14. ils auront été portés
  15. tu étais rassemblé
  16. ils seront dévastés
  17. jugé
  18. sortir
  19. vous jugez
  20. il nait
Comparatifs et superlatifs
  
Vulnus gravius
N. V. Acc. n. sg
une blessure assez pénible
Corporis calidissimi
G. n. sg.
un corps très chaud
Uxori fidelissimae
D. f. sg.
une épouse très fidèle
Flumina latiora
N. V. Acc. n. pl.
des fleuves assez larges
Puella turpiore
Abl.f. sg.
une jeune fille assez laide
Militum avidiorum
G. m. pl.
des soldats trop avides
Oppidum grandius
N. V. Acc. n. sg.
une place forte assez grande
Mentem saniorem
Acc. f. sg.
un esprit assez sain
aedilis doctissime
V. m. sg.
un édile très savant
exercitu fortissimo
Abl. m. sg.
une armée très courageuse

Traduisez
  1. De tous les Gaulois les plus courageux sont les Belges.
  2. L’homme le plus instruit de la Grèce toute entière était Platon.
  3. De tous les animaux le plus fidèle à l’homme est le chien.
  4. Je suis plus malheureux que toi qui es assez malheureuse !
  5. De tous les Gaulois les plus fougueux étaient les Nerviens

Accordez et traduisez.
  1. Pulcherrimae/ Le mari avait fait un tombeau pour sa très belle épouse.
  2. maximum / De tous les amphithéâtres, le plus grand était le Colisée.
  3.  parvior - stultior / L’enfant est plus petit que l’homme mais non plus sot.
  4. plurimis / Les exploits des généraux romains nous ont été racontés par la plupart des écrivains.

La proposition infinitive.
  1. Les femmes racontèrent qu’Atia s’était rendue à un sacrifice solennel en l’honneur d’Apollon. (VENISSE = infinitif parfait actif = antériorité)
  2. Atia ne vit pas que le serpent rampait vers elle. (IRREPERE = infinitif présent = simultanéité)
  3. Comme Alexandre avait été frappé par une flèche, les soldats pensèrent qu’ils perdraient leur chef. (PERDITUROS ESSE = infinitif futur actif = postériorité)
  4. Elle sentait qu’aux bains, la tache était regardée par toutes les femmes. (SPECTARI = infinitif présent passif = simultanéité)
  5. Cicéron raconte qu’Hamilcar a été enlevé vivant du camp. (SUBLATUM ESSE = infinitif parfait passif = antériorité)

Ut
  1. L’haruspice Spurinna avertit César de prendre garde aux Ides de Mars.
    (Complétive : subjonctif imparfait = postériorité/ temps II)
  2. Divise pour régner.
    (But : subjonctif présent = postériorité/ temps I)
  3. Esope écrit des fables pour que les erreurs des hommes soient corrigées (=pour corriger les erreurs…)
    (But : subjonctif présent = simultanéité/ temps I)
  4. Socrate disait que beaucoup d’hommes voulaient vivre pour manger et boire tandis que lui mangeait et buvait pour vivre.
    (But : subjonctif imparfait = postériorité/ temps II)
  5. Comme beaucoup fuyaient, César exhorta le reste des troupes à combattre sans peur.
    (Complétive : subjonctif imparfait = postériorité/ temps II)
  6. César parcourt les plus longues routes avec la plus grande rapidité qu’il devance le plus souvent les messagers.
    (Conséquence : subjonctif présent = simultanéité par rapport à un temps I)
  7. Calpurnia demande à son mari de ne pas se rendre au sénat ce jour-là.
    (Complétive : subjonctif présent = postériorité/ temps I)
  8. Veille à être en bonne santé !
    (Complétive : subjonctif présent = postériorité/ temps I)
  9. Les ennemis courent avec une si incroyable rapidité qu’ils terrifient l’armée.
    (Conséquence : subjonctif présent = postériorité/ temps I)
  10. Elle supplia César de ne pas se rendre au sénat.
(Complétive : subjonctif imparfait = postériorité/ temps II)

Ablatif absolu
  1. Après l’expulsion des rois, deux consuls furent nommés.
  2. La blessure même guérie, une cicatrice reste.
  3. Malgré le petit nombre de défenseurs, il ne put prendre la ville.
  4. Beaucoup de soldats défendant la province, les Helvètes ne purent venir en Gaule.
  5. Sous le règne de Tarquin, les Romains édifièrent le grand égout.
  6. A l’approche des Helvètes, César leva de nombreuses troupes.
  7. A l’insu du légat, les Germains traversèrent le Rhin.
  8. Après avoir écrit une lettre à Terentia, Tullia partit.
  9. Les pirates tués et leurs bateaux détruits, César put continuer son voyage.
  10. Sous la conduite d’Alexandre, les soldats dévastèrent de nombreuses nations.

Cum
  1. Lorsqu’ils l’ont emporté, les Gaulois sacrifient les animaux capturés.
  2. Comme une grande foule de Gaulois s’était réunis, les mères de famille commencèrent présenter à leur regard leurs enfants.
  3. Comme le sang de sa blessure avait été contenu, Alexandre continua à mener ses projets.
  4. Comme il sentait sa douleur augmenter, Alexandre s’écria qu’il n’était pas un dieu.
  5. Comme il avait vu dans son rêve qu’après avoir vaincu les Siciliens, il dinerait le lendemain à Syracuse, Hamilcar ne craignit pas le combat.

page05.jpg tuquoque.jpg
  

www.nautaelatini.be
Retour
Fichiers
Atrium III